Qui êtes-vous, Père Joseph Lecoq ?
J-Lecoq
Le Père Joseph LECOQ dans sa paroisse d'ANASTASIS à Saint-Jacques-de-la-Lande
Lecoq Joseph LecoqLecoq 3
Le Père Joseph LECOQ

Joseph Lecoq a consacré les cinq dernières années à la construction de la nouvelle église, à Saint-Jacques-de-la-Lande. Un sacerdoce marqué par un engagement obstiné et une ouverture aux autres.

Joseph LECOQ : Né en 1939 à Bais. Ordonné prêtre en 1967 à Rennes par Mgr Gouyon. Nommé curé de la paroisse de la cathédrale de Rennes en 1991. Vicaire épiscopal en 1998. Nommé curé à Ste-Thérèse à partir du 1er septembre 2009 jusqu'au 1er septembre 2014. Curé de la paroisse Anastasis à St-Jacques-de-la-Lande de 2014 à 2019.

Trois questions à…

Au moment de quitter la paroisse, que ressentez-vous ?

Mes cinq années de curé de Saint-Jacques ont été en grande partie consacrées à la nouvelle église Anastasis. Le projet, le suivi des travaux, l’inauguration et les premières célébrations ont été des moments forts. Des centaines d’architectes sont venus du monde entier voir l’œuvre d’Alvaro Sisa.
J’ai surtout vu l’émergence d’une nouvelle communauté paroissiale. Une population composée de 37 nationalités, très fraternelle et dynamique, est venue remplir Anastasis.
Tous les dimanches entre 90 et 120 fidèles sont présents, dont beaucoup de familles jeunes. Ce sont des gens ouverts qui ne vivent pas dans le passé et qui représentent l’universalité de l’église et aussi de la ville.
Beaucoup me disent : « On était de nulle part et on a trouvé un accueil et la fraternité ». Les paroissiens traditionnels du bourg ont été très heureux de découvrir cette nouvelle communauté. Chaque mois, les Tables ouvertes paroissiales rassemblent 70 personnes.

Quels ont été les temps forts de votre parcours de prêtre ?

Ordonné prêtre à 27 ans à la cathédrale de Rennes, j’ai pris mon premier poste à Saint-Malo. J’ai suivi la première pierre d’une nouvelle église à la Découverte.
J’ai ensuite étudié la liturgie et la musique sacrée à la Catho de Paris, rue d’Assas. En même temps, j’étais aumônier d’une maison de jeunes handicapés rue Lecourbe.
Avec 200 jeunes handicapés moteurs et myopathes, j’ai créé les premiers camps extension avec les scouts en campagne et montagne.

Lecoq
Le Père Joseph LECOQ curé à Ste-Thérèse
À mon retour à Rennes, je suis devenu vicaire à Sainte-Thérèse et professeur de musique, organiste et chef de chœur au séminaire.
Je suis également responsable diocésain de musique sacrée pour former les solistes et les chefs de chœur.
Après avoir été curé de Saint-Melaine, une paroisse en plein réveil, je suis nommé à la cathédrale de Rennes en 1991. J’ai intègré ensuite, en 1998, le conseil épiscopal. J’y suis chargé de la pastorale de la santé dans le département, qui gère les aumôniers des hôpitaux, cliniques et maisons de retraite.
Avec les bénévoles, cela représentait 4 000 personnes. Je suis enfin nommé à Saint-Jacques en 2014.

Comment va se passer votre départ ?

Après 53 ans de sacerdoce et à près de 80 ans, pour mon ultime homélie, à la messe de dimanche, je ne voulais pas de mots ni de phrases, mais un geste. J’ai simplement fait le signe de la croix sur une personne qui demande le baptême. Les curés passent, l’Évangile demeure.
J’ai été très ému du nombre de fidèles qui sont venus saluer mon départ. Leur cadeau de départ va me permettre de renouveler mon ordinateur. Je vais quitter mon appartement de fonction, en face d’Anastasis, pour venir habiter en centre-ville de Rennes. Je garderai certaines activités au sein de l’église. Mon successeur est un prêtre qui vient du Congo, Vincent Massengo, 48 ans. Je le connais bien, il a été mon collaborateur à Sainte-Thérèse.

Article de Ouest-France - 4 juillet 2019
https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-jacques-de-la-lande-35136/saint-jacques-de-la-lande-le-pere-joseph-lecoq-prend-sa-retraite-6429508